Le Regroupement Des Universitaires

Le Regroupement Des Universitaires rassemble des professeur.e.s et des chercheuses et chercheurs universitaires qui prennent position publiquement en faveur de la lutte aux changements climatiques, et de la protection de l’environnement et de la biodiversité. Ces Universitaires désirent partager leurs connaissances avec la population et s’impliquer concrètement dans la recherche de solutions à ces enjeux importants de notre société. Ils estiment être de leur devoir d’assumer le rôle social que la population est en droit de s’attendre de leur part afin de contribuer justement à améliorer la santé, la sécurité, la qualité de vie et les perspectives d’avenir des populations

Vous êtes professeur.e et/ou chercheuse ou chercheur ? Vous êtes sensibles à ces enjeux ?

Articles récents Des Universitaires

«Mieux vaut prévenir que guérir» : un système de santé résilient aux chocs climatiques (2/2)

26 juin 2021 | Marc Brullemans et Jacques Benoit Lire l’article sur le site du journal Le Soleil (14e de 15) – Nous avons abordé précédemment les liens les plus immédiats entre le climat et la santé. Nous allons ici…

«Mieux vaut prévenir que guérir» : un système de santé résilient aux chocs climatiques (1/2)

19 juin 2021 | Marc Brullemans et Jacques Benoit Lire l’article sur le site du journal Le Soleil (13 de 15) Jamais ce dicton ne se sera autant vérifié, jour après jour, que par les contraintes auxquelles le Québec a…

«Dis-moi ce que tu manges, je te dirai…» : sécurité alimentaire et autosuffisance

12 juin 2021 | Marc Brullemans et Jacques Benoit Lire l’article sur le site du journal Le Soleil (12e de 15) Face à la catastrophe climatique, il nous faut réduire de façon drastique notre consommation, en particulier notre consommation d’énergie,…

«Pousse, mais pousse égal!» : sols en santé et agriculture pérenne

5 juin 2021| Marc Brullemans et Jacques Benoit (11 de 15)  L’agriculture est le secteur qui peut le plus facilement se prêter à la compréhension des effets du réchauffement planétaire. Les extrêmes météorologiques qui en découlent, sécheresses (1) , inondations…

Citations

Le rythme de consommation des pays développés ne montre pas d’essoufflement. Nous avons une responsabilité historique de réduire notre empreinte écologique.

Thierry Lefèvre

[…] près d’un décès sur cinq dans le monde (environ 11 millions par année) pourrait être évité grâce à une meilleure alimentation, en augmentant l’apport en fruits, en légumes et en légumineuses, et en réduisant la surconsommation de viande, de sel et de sucre.

Olivier Boiral, Laurence Guillaumie et Patrick Provost

%d blogueurs aiment cette page :