Le Regroupement Des Universitaires

Le Regroupement Des Universitaires rassemble des professeur.e.s, chercheur.e.s et diplômé.e.s universitaires qui prennent position publiquement en faveur de la lutte aux changements climatiques, et de la protection de l’environnement et de la biodiversité. Ces Universitaires désirent partager leurs connaissances, analyses et perspectives avec la population, et s’impliquer concrètement dans la recherche de solutions à ces enjeux importants de notre société. Ils estiment être de leur devoir d’assumer le rôle social que la population est en droit de s’attendre de leur part afin de contribuer justement à améliorer la santé, la sécurité, la qualité de vie et les perspectives d’avenir des populations.

Vous êtes professeur.e, chercheur.e ou diplômé.e universitaire? Vous êtes sensible à ces enjeux?

Articles récents Des Universitaires

COP26: Arrêter le changement climatique et autres illusions

Nous ne pouvons résoudre aucun des principaux symptômes du dépassement de manière isolée. En effet, l’approche traditionnelle de la réduction des émissions, non seulement ne parviendra pas à maîtriser le changement climatique, mais, en favorisant la croissance matérielle, elle exacerbera le dépassement (Seibert et Rees, 2021). En revanche, si nous éliminons le dépassement, nous soulageons simultanément ses différents symptômes. Le problème est que la seule façon d’éliminer le dépassement est, par définition, une combinaison de réductions absolues de la consommation d’énergie et de matières premières et de populations limitées, c’est-à-dire une contraction économique contrôlée.

L’après COP26: Espoir et déceptions

L’urgence climatique est le plus grand danger que l’humanité a rencontré. C’est un danger planétaire. En même temps que ce danger nous guette, c’est une opportunité de trouver des axes de coopérations et d’entraide globale qui n’ont jamais été entrepris dans un monde jusqu’à présent divisé et morcelé. La solution ne peut être que globale et juste. Formidable défi à l’égoïsme de clan qui enferme les humains.

Crises environnementale et climatique : que fait le milieu de l’éducation?

La peur suscitée par cet avenir chaotique est difficilement supportable lorsqu’aucune stratégie n’est proposée pour agir efficacement contre la menace anticipée. C’est sans doute pourquoi la plupart des écoles préfèrent s’en tenir à la sensibilisation et aux petits gestes comme le recyclage et le compostage, qui donnent bonne conscience, mais dont l’impact réel sur le bilan carbone reste négligeable.

Les conclusions du rapport du GIEC 2021

En utilisant les données de température et autres paramètres climatiques de l’ère préindustrielle, des simulations ont été faites pour évaluer l’évolution du climat entre 1850 et 2020. La comparaison des résultats obtenus par simulation aux résultats de mesures nous permet d’avoir confiance envers les modèles climatiques, dont l’extrapolation dans le futur indique très probablement ce qui risque de se passer.

Le professeur Rémy Trudel devient porte-parole Des Universitaires, un regroupement engagé pour la transition écologique

Montréal, le 26 octobre 2021 – Le Regroupement Des Universitaires (DU), qui regroupe plus de 550 universitaires et scientifiques, annonce avec fierté que Rémy Trudel, professeur à l’École nationale d’administration publique et ministre à l’Assemblée nationale de 1996 à 2003, devient son premier porte-parole.

Citations

Si nous ne tirons pas rapidement des leçons du passé pour agir, nous sommes condamnés, et à plus forte raison les politiciens de tout acabit, à n’être que des marionnettes dans les mains de l’histoire et de la géographie.

Steve Déry

[…] les émissions de GES qui découlent de la production d’un kilogramme de boeuf peuvent représenter jusqu’à 140 fois celles d’un kilogramme de légumineuses

Olivier Boiral, Laurence Guillaumie et Patrick Provost