Protéger le climat en produisant moins de déchets

Print - copie

29 août 2020 | Anne-Céline Guyon et Dominic Champagne

Au Québec, le secteur des déchets et des matières résiduelles est officiellement responsable de 5,8 % des émissions de gaz à effet de serre (GES). Ils sont issus de «la décomposition des déchets solides après leur enfouissement, le traitement biologique des déchets, le traitement des eaux usées et l’incinération des déchets», tel que décrit dans l’Inventaire québécois des émissions de GES.

Ces pourcentages ne tiennent donc pas compte des émissions générées en aval, dans le cas des matières qui sont envoyées au recyclage ou exportées. C’est le cas des gaz réfrigérants contenus dans les réfrigérateurs, les congélateurs et les climatiseurs dont on se départit. Ces halocarbures sont de puissants GES. Leur effet varie de quelques centaines à près de quinze mille fois celui du CO2. Ils sont officiellement comptabilisés dans le secteur de l’industrie, bien que leur pire effet sur le climat soit en fin de vie.

Lire la suite sur le site du journal Le Soleil

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :