Il faut réunir les pays autour de nouvelles règles fiscales

Print - copie

15 avril 2020 | Brigitte Alepin

ettre aux ministres des Finances du G20

Bravo et merci d’avoir gardé la réforme fiscale internationale à l’ordre du jour de vos importantes discussions d’aujourd’hui dans le cadre de la réunion du printemps du G20 Finances. Il est toutefois possible que le coût énorme de l’actuel confinement et la pression que cela exerce sur les finances publiques fassent en sorte que la réforme fiscale internationale passe un peu au second plan des priorités.

Ce serait compréhensible. Des vies sont en cause et la bonne décision à prendre est de se mettre en état d’urgence pour sauver ces vies. Mais quoi qu’on fasse, il faut maintenir l’échéancier de 2020 relatif à la réforme fiscale internationale, comme l’OCDE l’avait proposé avant la crise. Vous pourriez d’ailleurs songer à diffuser dès maintenant un engagement public à cet effet.

Lire la suite sur le site du Journal Le Devoir

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :