Buget 2020-2021 – Vert sur la forme, pas sur le fond

Print - copie

14 mars 2020 | Johanne Whitemore et Pierre-Olivier Pineau

Avec son récent budget, le gouvernement Legault s’est engagé à investir 6,2 milliards de dollars, d’ici 2026, dans la mise en œuvre de sa politique-cadre contre les changements climatiques, dont les détails restent à venir.

Le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, le qualifie « de loin le plus beau budget en environnement » et estime qu’il mettra le Québec sur une trajectoire vers l’atteinte de sa cible de réduction de GES d’ici 2030. Sur la forme, le budget est sans précédent quant aux sommes accordées et à sa priorité pour décarboniser les transports. Or, sur le fond, il annonce que le Québec ratera sa cible de réduction de 40 % de l’utilisation de produits pétroliers, qu’il continuera à financer des mesures ayant peu de force d’impact sur la décarbonisation des marchés, et qu’il laissera augmenter les ventes de véhicules énergivores.

Lire la suite sur le site du journal La Presse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :