Énergie Saguenay-Gazoduq: nuisible à la santé publique

Print - copie

05 mars 2020 | Anne-Sara Briand

La lettre s’adresse au premier ministre du Québec, François Legault.

Nous vous écrivons en tant que médecins et professionnels de la santé au sujet du projet Énergie Saguenay-Gazoduq pour vous demander de prendre en compte les impacts négatifs qu’il pourrait avoir sur la santé humaine, s’il voyait le jour.

[…] Ensuite, lorsqu’il est question de changements climatiques, la santé humaine devient un enjeu mondial qui exige un sens des responsabilités transcendant le régionalisme. C’est pourquoi le projet Énergie Saguenay concerne la santé de tous. Le méthane dont est composé le GNL est un gaz à effet de serre (GES) 34 fois plus puissant que le CO2 sur une durée de 100 ans, et les émissions fugitives liées à sa manutention ne sont pas négligeables.

Pour évaluer les émissions de GES liées à la mise en place de son projet, GNL Québec a fait appel au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG). Le résultat : plus de 7 millions de tonnes de CO2 seraient générées annuellement par le projet. Ce chiffre, déjà imposant, ne tient toutefois pas compte des émissions de GES après liquéfaction, qui sont bien plus importantes.

Lire la suite sur le site de La Presse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :