La tour d’ivoire, les excuses du ministre et le caribou

Print - copie

Monsieur Pierre Dufour, Ministre des Forêts, de la faune et des parcs

Monsieur le ministre,

Cette lettre fait suite à vos déclarations sur les chercheurs universitaires dans leur tour d’ivoire (https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1428968/caribous-charlevoix-ministre-dufour-tour-ivoire-rimouski-court-solutions ) et à vos excuses publiques (https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1433902/ministre-pierre-dufour-excuses-communaute-scientifique-caribou-forestier) qui ont découlé de la réponse de la communauté scientifique à ces déclarations. Nous prenons acte de vos excuses mais une question centrale demeure : qu’avez-vous l’intention de faire, concrètement, pour protéger le caribou forestier et son habitat?  Votre décision d’ouvrir des massifs de forêt mature (460 kilomètres carrés) à l’exploitation forestière ne va certainement pas dans ce sens si l’on se fie à nos connaissances sur les exigences écologiques de l’espèce. Cette décision va même à l’encontre de l’entente conclue entre le Gouvernement du Canada et le Gouvernement du Québec le 25 septembre dernier (https://mffp.gouv.qc.ca/wp-content/uploads/Caribou-Entente-Quebec-Canada.pdf), qui stipule que le Gouvernement du Québec s’engage à maintenir « des massifs forestiers (grandes étendues de forêt peu perturbées) présentant des conditions propices au caribou forestier ou ayant le potentiel d’être restaurés. »  Le gouvernement fédéral s’était alors engagé à appuyer financièrement des mesures de conservation à la hauteur de 10,3 M$ sur quatre ans. Or, les actions qui devaient être entreprises en 2020 dans le cadre de la stratégie de rétablissement du caribou forestier sont maintenant remises à 2023.

Nous, soussignés, vous demandons de revenir sur cette décision et de travailler avec des experts sur des approches permettant d’intégrer la conservation de l’habitat essentiel du caribou et l’exploitation durable de notre forêt boréale. Des outils d’aide à la décision permettent de faciliter cet exercice complexe et de prendre des décisions éclairées.

Veuillez agréer, monsieur le ministre, l’expression de nos sentiments les plus distingués.

Marc-André Villard, Université de Moncton

Marco Festa-Bianchet, Université de Sherbrooke

Steeve Côté, Université Laval

Denis Réale, UQÀM

Dominique Arseneault, UQAR

Béatrix Beisner, UQÀM

Nicolas Bélanger, TÉLUQ

Marc Bélisle, Université de Sherbrooke

Louis Bernatchez, Université Laval

Louis Bernier, Université Laval

Dominique Berteaux, UQAR

Andrea Bertolo, UQTR

Sandra Ann Binning, Université de Montréal

Jacques Brisson, Université de Montréal

Sophie Calmé, Université de Sherbrooke

Conrad Cloutier, Université Laval

Alain Cogliastro, Université de Montréal

Steve Cumming, Université Laval

Mathieu Cusson, UQAC

Chris Darimont, University of Victoria

Sylvain Delagrange, UQO

Nicolas Derome, Université Laval

Emma Despland, Université Concordia

Florent Dominé, Université Laval

Pierre Drapeau, UQÀM

France Dufresne, UQAR

Marco Festa-Bianchet, Université de Sherbrooke

Daniel Fortin, Université Laval

John Fryxell, University of Guelph

Jean-François Giroux, UQÀM

Sandra Hamel, Université Laval

Tanya Handa, UQÀM

Éric Harvey, Université de Montréal

Yannick Huot, Université de Sherbrooke

Louis Imbeau, UQAT

Chris Johnson, UNBC

Sylvain Jutras, Université Laval

Daniel Kneeshaw, UQÀM

Benoît Lafleur, UQAT

Alexandre Langlois, Université de Sherbrooke

Claude Lavoie, Université Laval

Nicolas Lecomte, Université de Moncton

Pierre Legagneux, Université Laval

Pierre Legendre, Université de Montréal

François Lorenzetti, UQO

Marc Mazerolle, Université Laval

Philip McLoughlin, University of Saskatchewan

Christian Messier, UQO/UQÀM

Jean-Sébastien Moore, Université Laval

Alison Munson, Université Laval

Fanie Pelletier, Université de Sherbrooke

Monique Poulin, Université Laval

Olivier Riffon, UQAC

David Rivest, UQO

Marco Rodriguez, UQTR

Alexandre Roy, UQTR

Jeannine-Marie St-Jacques, Université Concordia

Martin-Hugues St-Laurent, UQAR

Jérôme Théau, Université de Sherbrooke

Voir aussi l’article du Devoir : Près de 60 scientifiques dénoncent l’abolition de mesures de protection du caribou

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :